De Bretagne à St Martin

Voilà 2 mois que nous sommes de retour. Après avoir bien profité de la famille de Christian et des amis… Il est temps de refaire notre sac pour un nouveau départ ! Et oui, l’aventure ne pouvait pas s’arrêter là : direction la Bretagne, Paris et l’ile St Martin

J’ai bien peur qu’on ait chopé une bougeotite aigue!!! Il faut croire que le retour à la vie normale et les travaux du quotidien ne sont vraiment pas faits pour nous ! 

A peine rentrés de notre aventure sans embuches, Christian se retrouve aux urgences avec un ongle de pouce explosé et moi avec des béquilles ! Rien de grave mais après avoir payé une mutuelle pour rien pendant des années, c’est au moment où on en a besoin, qu’on en a plus !! hihihi!!

Direction la Bretagne…

C’est donc la direction de la Bretagne que nous prenons, pour un retour aux sources et un séjour régénérant en famille ! C’est en Ouibus que nous montons, pour nous remémorer ces si longues épopées en Argentine notamment. On se dit pourquoi ne pas le faire chez nous aussi ?! C’est parti pour 14h de bus de nuit. Un Montpellier-Rennes qui se déroule dans une ambiance plutôt détendue, puisque le chauffeur à l’accent des iles nous fait bien sourire en nous promettant une « superbe » pause dans les Corbières…bref, c’est déjà les vacances !

On a prévu une de halte de 24h chez Liz et Pat, à Rennes. Liz étant une fidèle lectrice de notre blog, avec toujours de chouettes messages qui font toujours plaisir quand on est au bout du monde, loin de nos proches…

On se baladera dans la très belle ville de Rennes, sous un soleil magnifique !

previous arrowprevious arrow
next arrownext arrow
Shadow
Slider

Fredo, notre Uber attitré,  nous récupère à Rennes pour monter sur Guingamp…Le prix de la course est incroyablement bas ! Seulement 1 Kouignette…non, non il ne s’agit d’une quelconque monnaie locale, mais bien d’une gourmandise riche et beurre et sucre ! Un mini kouign amann !

Kouignettes

On est heureux de retrouver toute la famille en chair et en os. Ma sister, papoue, juju, vic…Les bons plats, les bonnes bouteilles s’enchainent …

On ne le sait pas encore, mais on s’apprête à passer 10 jours sous une grosse chaleur qui met tout le monde de bonne humeur ! Même Fredo travaille en mode naturiste !!

previous arrowprevious arrow
next arrownext arrow
Shadow
Slider

Papoue nous propose d’emprunter son camping-car pour aller rencontrer les minotiers et le fabricant des fameuses billigs « Krampouz » (qui veut dire « crêpe » en breton!!) afin d’avancer sur notre projet…au début on hésite, car notre expérience du CC en NZ nous avait un peu refroidi ! Mais là ça n’a rien à voir, c’est tout confort !

previous arrowprevious arrow
next arrownext arrow
Shadow
Slider

Nous en profitons pour découvrir de jolis endroits de notre Bretagne ..

previous arrowprevious arrow
next arrownext arrow
Shadow
Slider

Allier l’utile à l’agréable…

Pour se lancer dans notre projet de crêperie, on décide d’aller rencontrer sur place les fabricants de cette fameuse farine de sarrasin utilisée pour fabriquer les vraies galettes bretonnes ! Pour ceux qui ne le sauraient peut-être pas, (pour ma part, je l’ai appris lors de ma formation-crêpe !) cette farine est faites à partir d’une plante et non d’une céréale ! Ce qui la met dans la fameuse catégorie « gluten free » (sans gluten) très à la mode ici et ailleurs !!!

A la recherche du moulin…

Après avoir contacté quelques minotiers, c’est finalement le moulin de hurnel qui nous ouvrira grand ses portes. La visite se passe super bien. Le gars est un passionné il prend 1h30 pour nous expliquer le fonctionnement du moulin, les différentes  farines et beaucoup de bons conseils pour l’avenir. Chouette rencontre !  Il nous offre même quelques échantillons de farine qui se sont effectivement avérée excellentes ! En partant on se dit qu’on aimerait vraiment pouvoir travailler avec lui. Tout dépendra du cout de l’importation !!

Ah mais oui…c’est vrai qu’on ne vous pas encore dit où on voulait la monter cette crêperie ?! Allez on est sympa… vous donne un indice…

Colombiens en bretagne

Don Cristiano, rencontre en toute discrétion Don Hervito, Don Federico, les éventuels associés pour notre projet…Ainsi, démarre le cartel de pommerit dont son unique objectif, en toute simplicité, est d’innonder l’amérique du Sud de farine de blé noir…et plus précisément la Colombie !!! Voilà vous savez tout… Et bien c’est finalement en Colombie qu’on aimerait poser nos sacs à dos pour un certain temps !

Ubud à Bali nous avaient bien conquis, mais c’est après plusieurs échanges avec la CCI de Jarkarta que nous avons décidé de laisser tomber pour le moment. Trop compliqué et contraignant d’un point de vue administratif ! On ne peut pas être propriétaire, ça on le savait, mais on a surtout obligation d’embaucher 3 locaux pour 1 étranger…ce qui veut dire qu’on devrait être 8 dans notre petite crêperie !! Pour démarrer ça fait un peu beaucoup !!

Back to Bretana…

Nous continuerons notre petit tour de Bretagne, via Landerneau où mon tonton et ma marraine, René et Yvette, nous accueillent toujours aussi chaleureusement ! On passe un bon moment en leur compagnie, c’est d’ailleurs un passage obligé, lorsqu’on revient en Bretagne…

Landerneau

C’est d’ailleurs aussi le cas de l’ile de Bréhat, qui est un véritable pèlerinage ! Mais cette fois, on y rendra visite à Cricri et Yvon, le cousin de christian. Ils habitent sur l’ile et Cricri y a tenu une crêperie pendant 38 ans…encore une belle rencontre et pleins de bons conseils !

previous arrowprevious arrow
next arrownext arrow
Shadow
Slider

Les bonnes choses ont une fin…

Ces 10 jours se termineront par une « Krampouz Party » chez Marie (THE QUEEN OF THE CREPES) qui, exceptionnellement, prêtera ses billigs à sandrine, le tout validé par toute la famille, fins connaisseurs ! Ouf!!!

previous arrowprevious arrow
next arrownext arrow
Shadow
Slider

Papoue nous accompagnera gentiment en CC jusque Rennes où l’on prend notre Flexibus en direction de Paris, après avoir une fois de plus fait les gourmands!!

gourmands a rennes

Direction Antony…

Paris donc…et plus précisément, jusqu’a Antony où Christian le cousin, nous attend.

Très heureux de nous revoir, lui qui nous a suivi assidument durant notre voyage et content, lui aussi, de voir que l’aventure continue. On passe une sympathique soirée qui démarre par une picnic au parc de sceaux où les cerisiers en fleurs font fureur auprès des asiatiques…on a déjà l ‘impression d’être ailleurs !On partira le lendemain d’orly pour … l’ile de st martin dans les Caraïbes.

previous arrowprevious arrow
next arrownext arrow
Shadow
Slider

Avant de décoller nous avons le plaisir de retrouver Fredo qui se trouve en même temps que nous à Orly … il part pour une destination un peu moins exotique où il aime dire que tous les prénoms sont des noms composés « émile-louis », « Guy Georges »!! Il préférerait bien sûr venir avec nous … d’ailleurs nous échangeons nos tenues juste le temps de la photo…c’était rigolo de se revoir même si c’était pour 10mns.

retrouvailles aeroport orly
aeroport orly

L’ile de st martin… et oui pourquoi cette destination ?

Tout simplement pour rendre visite à notre ami Renzo, rencontré en Chine, qui nous a gentiment proposé de nous héberger pour profiter de quelques jours de vacances sur l’ile de St Martin et si coup de coeur il y a…nous aider à trouver un local pour ouvrir notre crêperie !!Nos retrouvailles sont émouvantes car on s’étaient quittés précipitamment en Chine nous sommes heureux de nous revoir…

On est également triste de découvrir à quel point St Martin a été détruite  par Irma ! Tout a été « Irmanisé » comme les locaux aiment le dire ! Renzo, ses amis, ses voisins, des gens rencontrés sur la plage…Irma revient dans chaque conversation ! Chacun a  sa version de cet épisode indescriptible ! Le cauchemar durera 4h…4h d’une violence inouie, puisqu’Irma a soufflé jusqu’à 500kms/h !!! C’est le cyclone le plus violent de toute l’histoire !

previous arrowprevious arrow
next arrownext arrow
Shadow
Slider

Les gens étaient enfermés dans leur salle de bain, bien souvent recouverts par un matelas pour éviter que les débris ne leur tombent dessus…une martinoise habitant à Marigot, nous raconte avoir vu de son appartement situé au 3ème étage, un bateau arraché son toit !!! Un bateau est passé sur son toit !!!

Une fois l’accalmie revenue…les gens ont commencé à sortir de chez eux et à découvrir l’horreur!!!  Les toits arrachés, les arbres au sol, les balcons déchirés…les voitures dans le lagon, des machines à laver, matelas dans le jardin!! Rien n’a résisté ! Ils n’ont plus eu d’électricité pendant 15 jours…et le pire pour certains est arrivé par la suite ! La nature humaine étant ce qu’elle est, les pillages ont commencé pour pouvoir se nourrir, ce qui se comprend, puis les gens des milieux défavorisés se sont servis ! Allant même jusqu’à venir se servir dans les maisons et appartements éventrés, armes à la main !!! A l’américaine !!

Les amis et voisins de Renzo se sont organisés pour se défendre et protéger le peu qu’ils leur restaient…armés de scies, de machettes, de marteaux de tout ce qui pouvait leur servir. Ils ont défendu la résidence jour et nuit en attendant la venue de l’armée…Il y a forcément un avant et un après !

Irmageddon

 On est donc touchés par toutes ces histoires et ces belles rencontres que nous avons faites grâce à Renzo… On se rend bien compte que St Martin est un carrefour où beaucoup de voyageurs ont posé leur valise pour un temps… Ils ont tous eu 1000 vies avant d’être finalement là, très souvent arrivés par hasard !

Certains d’entre eux se disent avoir été happés par cette ile qui comptait nombreux petits coins de paradis…son côté sauvage en a séduit plus d’un !

plage st martin

L’ile de St Martin, côté français n’a da’illeurs rien à voir avec le côté Hollandais. Car l’ile, pour ceux qui ne le savent pas (c’était mon cas avant de rencontrer Renzo !) est Hollandaise au Sud et Française au Nord. Et c’est vrai que dès qu’on franchit la « frontière » on constate des différences ! Beaucoup plus construite coté Hollandais, mais aussi beaucoup plus développée. Côté Français on a comme l’impression que c’est un peu laissé à l’abandon par les autorités françaises !! Mais c’est ce qui plait aussi à certains…

previous arrowprevious arrow
next arrownext arrow
Shadow
Slider

Malgré les superbes rencontres faites grâce à Renzo, la magie du lieu n’opère pas…dans quelques années peut-être mais le chantier est trop important pour investir. La vie est chère pour nous !!!

previous arrowprevious arrow
next arrownext arrow
Shadow
Slider

On continuera donc notre périple comme prévu vers la Colombie…après un transit de quelques heures à Curacao !!

aeroport de Curacao

3 réponses à “De Bretagne à St Martin”

  1. rené morice dit :

    hello colomb et colombine

    • drinesan dit :

      Hola Don Reneo y Duena Yvetta ! Enfin de la chaleur sur la côte Caribéenne, après plusieurs jours de pluie à Bogota !! On est passés de 17° à 35° en 1h30 de vol! On a posé nos sacs à dos à Santa Marta pour explorer la région !
      A suivre…On vous embrasse !

  2. Did dit :

    Du coup, c’est la ColomBis !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *