Salento

SALENTODécouverte de Salento

Le bus de nuit de Bogota pour Salento  c’est 8 heures de trajet, on appréhendait un peu mais à notre grande surprise on s’est réveillés a Salento  rien vu du trajet et on a même raté l’arrêt repas. (si c’est vrai)

On arrive à Salento à 5h30 du matin, c’est un petit village a l’ambiance far west, des caballeros dans la rue, des anciens avec des chapeaux de cowboy, des jeep Willis en guise de taxis c’est vraiment dépaysant.

On a trouvé a se loger par Airbnb chez Jaime.

Lui aussi comme  beaucoup de colombiens adore  son pays et en parle pendant des heures, il nous donne de bonnes infos et nous permets d’apprendre sur sa culture.

Aujourd’hui on découvre ce charmant pueblo avec ces maisons aux façades colorées ses habitants très polis : Bienvenido, buenos dias qu’on entend tout le temps.

Il fait toujours très chaud, on pensait pas avoir ce temps, mais depuis qu’on est arrivés on a du soleil.

La Colombie est le pays des fruits par excellence, en effet il n’y a pas de saison. On peut manger des mangues de l’ananas, des papayes, des oranges, des goyaves tout le temps.

A chaque coin de rue il y a des vendeurs de jus ou de salade de fruits a des prix dérisoires. Il y en a tellement à déguster des noms inconnus comme ciruella amarilla, anon, mango stino, corozo, curuba, feijoa….

[metaslider id=1058]

Aujourd’hui, la terre a tremblé.

Pas très longtemps, peut être 30  secondes, mais ça bougeait bien ; on a pas eu le temps d’avoir peur. A peine 1 semaine qu’on est la et un premier tremblement de terre ça promet. 10 mns après ça passait à la tv.

5,7 sur l’échelle de Richter.

La vallée de Cocora

On s´est préparés pour notre première rando, dans la vallée de Cocora 6 h de marche au milieu de montagnes magnifiques avec des palmiers géants pouvant atteindre 60 mètres de haut.

L’altitude (entre 2600 m et 3000m) et la chaleur nous ont épuisées, on est rentrés directement se reposer, pour une première rando c’était costaud, on est pas encore habitués. La soirée s’est terminée au resto avec au menu : soupe de légumes, chorizo, lentilles et boisson pour 2,80 euros : imbattable c’est devenu notre cantina.

Ici les restos ferment très tôt 21 h maxi, d’ailleurs samedi soir on nous a gentiment dit de terminer notre bière car le bar allait fermer il était 20h30 !!

Ce matin on prend le petit dèj avec Jaime, il nous explique que le café  en Colombie est le meilleur du monde mais que celui-ci est destiné a l’exportation, c’est pour ça qu’on ne se régale pas à boire le café tinto (expresso) depuis qu’on est arrivés.

En fait le bon café  est pour l’exportation tandis que les colombiens eux boivent du café de second choix.

Jaime nous a également parlé du salaire moyen en Colombie qui est de 580 euros/mois.

Balade à cheval

Jaime nous a organisé une ballade à cheval (50.000 Pesos pour 2 soit 17€, ça les valait vraiment!) Sandrine est très motivée, moi c’est pas trop mon truc, mais ici au pays des caballeros, porque no ?!

[metaslider id=1151]

Christian, pas le mien, le caballero, nous attendait en bas de la maison avec les chevaux. On a démarré le parcours au cœur du pueblo puis on est descendu dans la vallée par un chemin très chaotique avec des descentes abruptes au milieu des pierres et de la boue, puis on a longé le rio entouré d’arbres, de vaches, c’était trop beau.  On a ensuite traversé le rio, c’était vraiment folklorique, heureusement les chevaux étaient « tranquillos ». Il n’y avait aucun autre touriste, c’était vraiment top et ça c’est grâce à Jaime !

IMG_1817

Ce midi sandrine s’est fait dragué (ou c’est elle qui  l’a dragué) par un beau mec un mélange de Julio essuie-glace et mike brandt  pendant notre repas…il nous a indiqué les jolis pueblos à visiter alors j’ai rien dit ! Au final on à découvert que c était le prêtre du pueblo!!!  Mdr, on ne va pas se battre avec un curé ! En plus il était costaud et je ne devrais pas le dire mais il était quand même pas mal (les filles du pueblo doivent souvent aller à confesse).

On est surpris de voir autant de conducteurs de 4L ici, c’est rigolo ils adorent leur voiture qu’ils trouvent increvable.

DSC_9404

Rencontre avec Don Elias

 

Don Elias

Après un réveil aux aurores comme d habitude (6h30 environ) on prend notre petit dej chez Jaime et on part d un pas décidé vers les plantations de café pour en visiter une et comprendre les différentes étapes : de la cueillette, en passant par le nettoyage, le séchage, la torréfaction, la mouture et enfin la  dégustation.

On avait environ 1h de marche pour y aller par des chemins sympas, mais au bout d 1/2h une voiture toute pourrie s arrête, un papi au regard malicieux, coiffé d un chapeau nous demande où on va et se présente comme le patron d’une des plantations : el don elias ! Une bonne tête de papi comme on aime ! La visite est deux fois moins chers et en plus c est un petit artisan, pas une grande exploitation…alors pour nous ce fut un grand « oui »… 

On monte dans son coche pourri et direction sa ferme.

On a pris un peu peur quand on a vu la descente défiler sur des kms…autant de côte à monter au retour ! Ça fait les gambettes!!

Après 1/2 h de visite a travers les plantations, on a eu le droit a la dégustation ! Muy rico ! 

Ils avaient de tout dans cette ferme : avocats, bananes, oranges, yuca, poules…pas besoin d aller au supermarché ! Un cafe bio en prime! On s est donc paye le luxe d un petit paquet pour faire marcher le commerce ! 

[metaslider id=1181]

Au retour on s est arrêté manger une dernière trucha (truite) ! Un peu chère mais super bonne! On a pris la recette locale « trucha acaime » avec une sauce à la crème et aux champignons. Tout ça arrose d une bonne cerveza « club colombiana » … après l effort, le réconfort ! (Je dirai que c est ma 2ème devise !)

Notre séjour à salento s’achève dans le bar ou tous les papis du coin viennent jouer au billard, aux cartes, aux dés, aux petits chevaux…

Le pris est a l heure, 5000 pesos (soit 1€60 environ) l heure c est cadeau! Christian me met une raclée (3-0) mais ce n est que partie remise! Je n ai pas passé toutes mes sorties de cours à l’arcade de Guingamp pour rien!!

coup_de_coeur

Pour boire un verre
Dans la Calle Real, le bar où tous les anciens viennent jouer au billard. Il y a une ambiance Far West décontractée !

Le seul café qui a internet. Alejandro le serveur était super sympa et trop content de pratiquer son anglais. Il y a un jardin à l’arrière. C’est paisible !

Pour manger

« THE » adresse c’est « casa de Lucy », ils ont tout le temps la même formule et c’est trop bon ! on choisi entre chorizo, truite ou poulet avec lentilles, purée, légumes, haricots, tout ça avec une boisson et une soupe pour 8000 pesos soit 3€. C’est cadeau !

« La Parilla» dans la rue qui descend à droite de l’église. Ils ont de la super viande grillée.

Pour dormir

Chez Jaime les yeux fermés (Airbnb)

Pour se déplacer

La jeep willy pour aller à Cocora coute 3800 pesos Aller et pareil au retour.

Et si c’était à refaire ?

Rien à changer, tout était parfait !!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.