Rio de Janeiro…

DSC_3903

Dès notre arrivée à l’aéroport de Rio, le douanier nous dit « bonjour » en français avec un grand sourire, ça fait plaisir !

Puis on nous indique en portugais comment prendre le bus qui est beaucoup moins cher que le taxi. On arrive à peu près à deviner ce qu’on nous dit. Le portugais à l’oreille est hyper cool, un peu comme l’italien, mais à comprendre c’est une autre affaire !

Dès la sortie de l’aéroport, la chaleur nous surprend : il fait quand même 28° et pourtant il est déjà 20h30 !

A peine 30mns dans le bus qu’on aperçoit déjà les formes du « Pain de sucre » et du « Corcovado » éclairé. Il fait nuit noire mais on devine déjà que cette ville va nous plaire. On arrive par la plage de Copabana, le chauffeur nous indique gentiment notre arrêt « Ipanema »…rien que ces 2 noms font rêver, non ?!

DSC02564

La 1ère chose qui étonne, est de voir autant de gens à cette heure faire du sport. Il y a sur la plage des footeux, des gens qui courent, qui font du vélo, de la muscu… on savait que le Cariocas avait le culte du corps mais pas à ce point !

[metaslider id=3667]

Avant de nous rendre à notre hôtel, on décide de manger un bout dans une churrascaria au kg : resto en self-service où tu te sers puis on te pèse ton assiette pour connaitre le prix.

On tombe sur un serveur qui nous fait un show ! Impossible de communiquer car ne parle ni l’anglais, ni l’espagnol, mais il rigole tout le temps et commence à nous apprendre le portugais, nous dit même qu’on a déjà l’accent Carioca (pour rire bien évidemment !!)

Il nous amène même une bière en cachette, qu’il nous offre. Décidément les brésiliens sont très sympas !

A la recherche de Tiki…

Puis arrive l’épisode du taxi, on tombe sur un gars qui ne connait pas sa ville qui a son GPS en panne et qui s’arrête toutes les 2mns pour demander son chemin. Un vrai champion ! Finalement, je lui donne mon téléphone, sur lequel j’avais téléchargé la carte de Rio. Le gars hésite à nous amener à notre hôtel qui se trouve dans la favela qui surplombe le quartier d’Ipanema. Il nous dépose dans une voie sans issue, à nous de nous débrouiller pour trouver notre hôtel dans les petites ruelles de la favela. A 22h, on est pas très rassurés !

Heureusement, une ado nous crie le nom de l’hotel « Tiki ? Tiki ? » et nous fait signe de la suivre ! On hésite pas une seconde, car le quartier n’inspire pas confiance et qu’on a pas d’autres options. On la suite 2mns dans le labyrinthe, puis on se trouve enfin devant notre hôtel. On remercie notre sauveuse, avec notre unique mot de portugais « obrigado ! »

La chambre est correcte, mais c’est surtout la vue de notre terrasse qui est magnifique.

On voit l’océan et devine la plage d’Ipanema et de Copacabana juste en-dessous de la favela.

[metaslider id=3628]

Maintenant comment traverser la favela chaque jour sans soucis, pour descendre dans Rio ?

On  avait prévu de passer 5 jours ici, mais ce soir on ne sait plus trop…

[metaslider id=3553]

Ce matin, on se lance dans la rue avec une petite appréhension qui se dissipe assez vite lorsqu’on croise des jeunes du quartier qui nous indiquent un chemin plus rapide pour descendre à la plage. Très polis, ils rigolent de notre « Portugnol » (mélange d’espagnol et de portugais). Ils oublient juste de nous préciser que l’escalier que l’on doit prendre descend 40 étages car l’ascenseur est en panne…sans lumière c’était vraiment glauque ! Rassurés par cette rencontre, nous arrivons sur la plage d’Ipanema, où il y a toujours autant de sportifs. Décidément ces Cariocas aiment le sport. Les hommes sont baraqués et les femmes super bien foutues !

[metaslider id=3659]

Amis-célibataires, je n’ai qu’un mot à vous dire, c’est ici qu’il faut venir en vacances !

Le temps est magnifique, mais orageux ! On aura juste le temps de visiter l’énorme jardin botanique de la ville, avant qu’il se mette à pleuvoir très fort !

[metaslider id=3573]

[metaslider id=3582]

On en profite pour faire quelques courses, car ce soir on décide de profiter de notre terrasse avec vue imprenable sur Rio la nuit. Il est conseillé le soir de rentrer dans la favela, soit en moto-taxi, soit en taxi. Avec la pluie qui redouble, nous optons pour le taxi, mais celui-ci patine et n’arrive pas à monter jusqu’en haut de la côté. On est obligés de monter à pieds, mais encore une fois aucun souci avec les habitants qui ne nous calculent même pas.

Footing brésilien…

FOOTING

Ce matin, on est super motivés pour courir sur la plage de Copacabana. La pluie ne nous arrêtera pas. On ne croise que des « beaux » et des « belles », c’est impressionnant à Rio, les musclés et les bronzés, sont partout, à n’importe quel âge ! Ils ont vraiment la classe ces cariocas !

Quand on pense à Rio, on pense aussi aux strings sur la plage. Je vous rassure, c’est pas une légende…par contre ici, pas de seins nus !

(Attention certaines images peuvent choquer…ou pas !)

[metaslider id=3653]

Cet après-midi, grosse déception, on était partis pour visiter le stade mythique du « Maracana », hélas il est fermé, et on ne saura jamais pourquoi…

[metaslider id=3671]

On part finalement visiter le quartier de « Lapa » et ses fameux escaliers de Selaron, pleins de couleurs !

[metaslider id=3552]

[metaslider id=3543]

On boira notre 1ère Caïpirinha sur la plage de Copabana.

[one_half padding= »3px 3px 3px 3px »]DSC_4226[/one_half][one_half_last padding= »3px 3px 3px 3px »]DSC_3915[/one_half_last]

La côte de la favela est toujours aussi dure donc on prend chacun notre moto-taxi. Ce sont des jeunes de la favelas, qui remontent pour 3 Reais, les gens comme nous où les habitants de la favela, bien pratique car la montée est super raide. Une queue s’improvise chaque fin de journée en bas de cette côte…les motos font les allers-retours sans cesse !

Montée du Corcovado

DSC02663

Le Corcovado est une des nombreuse montagnes présentes à Rio, sur laquelle se trouve la statue du Christ. Depuis 2 jours la météo est très moyenne…nous réservons le petit train pour monter au Corcovado, hélas, on arrive dans le brouillard, pas terrible pour les photographes !

[metaslider id=3522]

Il y a foule autour de la statue, certains sont allongés sur le sol pour pouvoir prendre « the » photo. Par moment, les nuages disparaissent et laissent entrevoir « le christ rédempteur », symbole de la ville, qui nous domine du haut de ses 38 mètres. Pour info, il a été réalisé en partie par un sculpteur français nommé Paul Landowsky. Des cris sont poussés, chaque fois que les nuages se dissipent et que son visage apparait ! La vue sur la baie de Rio est superbe, mais trop brève…dommage !

[metaslider id=3535]

Après une petite heure au sommet, sans grand succès, on reprend la direction de la plage ! Nous avons un petit faible pour celle d’Ipanema et son ambiance plus décontractée. Les Cariocas se mouillent sans vraiment se baigner, car il y a beaucoup de courants et de très grosses vagues. Ici les gens préfèrent louer des chaises et parasol, jouer au volley-foot, boire des jus de noix de coco et déguster des caipirinhas. Ce soir on s’en est pris une en à emporter et l’avons déguster sur les rochers qui dominent les surfers et la vue imprenable sur la baie. Ici il fait nuit très tôt, vers 18h, mais les surfers restent dans l’eau jusque tard le soir, à attendre la bonne vague.

[metaslider id=3678]

Le lendemain, vélo pour moi et jogging pour sandrine, puis le reste de la journée, ce sera playa, petit marché hippie du dimanche…

Sur la plage il y a des vendeurs ambulants partout, tu peux tout acheter : jus de fruit, cocktails, plats chauds, cigares, paréos, bikinis, crèmes solaires, chapeaux…et j’en passe !

[metaslider id=3705]

L’océan, est hyper dangereux. On assiste ce matin au sauvetage de 2 baigneurs qui se font embarquer par les courants. Tous les personnes se lèvent et sur la plage et assistent en direct au sauvetage. Après quelques minutes de suspens, les maitres nageurs ramènent la personne saine et sauve. Tout le monde se met à applaudir les sauveteurs qui sont les héros de la plage !

Ce soir, on décide d’aller trainer dans le quartier de Lapa, qui a une bonne réputation pour sortir. On se fera le plat traditionnel Brésilien, la feijoada, à base d’haricots noirs, de riz et de morceaux de porc comme du petit salé chez nous, juste trop bon !

Pour la musique, on est sûrement trop tôt, on ne verra pas de samba dans la rue comme prévue, dommage.

[metaslider id=3586]

[metaslider id=3592]

Coucher de soleil au Pain de Sucre

Autre symbole de Rio le pain de sucre. Pour y monter, on doit prendre 2 téléphériques construits en 1912. D’ailleurs, une scène mythique dans « Moonraker » (James Bond),  a été tournée sur ces mêmes téléphériques.

C’est d’ici que nous avons le plus beau coucher de soleil sur la baie de Rio. Voir Rio et ces montagnes, ces plages, ces lumières qui scintillent, c’est vraiment très beau !

[metaslider id=3595]

La nature est également très présente, ce qui rend cette ville très différente. Une très belle ville où il fait bon vivre, voilà la sensation que nous avons eu après 5 jours passés ici.

[metaslider id=3602]

Le lendemain nous quittons la favela où nous avons passé 6 nuits, sans aucun problème. Une belle expérience dont on se souviendra très longtemps. Nous en rediscuterons quelques jours plus tard avec une famille brésilienne rencontrée à Ilha Grande, et ils nous diront que pour des brésiliens, ce n’est pas possible de se balader dans la favela comme nous l’avons fait, qu’avec les étrangers le comportement des gens du quartier est plus pacifiste…

C’est avec un petit pincement que je quitterai cette ville qui m’a beaucoup plu ! (sandrine)

IMG_2775_LI

Pour boire un verre

Boire la fameuse caïpirinha sur le front de mer

Pour manger

Restos au kilo.

Pour dormir

« Tiki B&B » en pleine favela en voie de pacification. Elle surplombe les plages de Copacabana et Ipanema ! Plusieurs manières d’y accéder : en taxi, en moto taxi du bas de la colline. Il suffit de faire la queue sur le bord de la route et chacun son tour monte en moto, ou par l’ascenseur qui donne près de la place  Osorio.

A faire

Le marché Hyppie le dimanche matin sur la place Osorio.

Courir le long de la plage !

Le marché nocture entre le poste 4 et le poste.

3 réponses à “Rio de Janeiro…”

  1. did dit :

    Ca passe grave, même sans accent.

  2. did dit :

    Alors là, on a vraiment l’impression que vous êtes en vacances. Et toutes ces brésiliennes sans bas…cette ville à l’air très sympa.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.