Puerto Iguazu, côté Argentin…

Ce matin notre réveil sonne à 7 heures et oui on veut arriver assez tôt aux chutes pour prendre des photos sans la foule attendue car on est samedi.

Côté brésil, nous avions une vue panoramique sur les cascades. Ici on va se trouver juste à côté des chutes, donc beaucoup plus impressionnant.

A peine arrivés au guichet on s’aperçoit que le tarif est plus cher que celui,  coté brésilien. Ici l’entrée est à 30€ et il y a déjà pas mal de monde.

D’ailleurs le petit train qui doit nous amener à la passerelle, qui surplombe la fameuse « Gorge du diable », est déjà complet. Alors plutôt que d’attendre 40 mns, on décide de partir à pieds pour une balade de 3kms.

Sur notre chemin, heureusement, un panneau nous indique le comportement à adopter si on croise un jaguar…on est tout de suite rassurés ! Surtout Christian …

Quand on arrive à la cascade de la gorge du diable on s’en prend plein les yeux. C’est époustouflant de voir d’aussi près cette chute d’eau : la puissance qu’elle dégage, le bruit assourdissant, on se sent vraiment tout petit à coté…même si c’est vrai qu’on est pas très grands !

[metaslider id=4281]

La météo n’est pas celle annoncée; il fait gris sur Iguaçu mais le spectacle est toujours aussi beau.

Après cette première visite nous continuons notre balade sur la passerelle supérieure pour admirer les autres cascades. C’est sur ce chemin que nous croisons de nouveau des coatis mais aussi des singes, enfin des animaux en liberté c est sympa !

[metaslider id=4310]

Nous terminons par la dernière rando sur le pont inférieur, mon préféré, car la passerelle s’enfonce dans la gorge au plus près des chutes, c’est magnifique !

On admire également plus bas sur la rivière, l’adresse des pilotes de bateaux. Il est possible pour une 60aine d’euros de descendre juste en dessous des cascades en bateaux ! C’est juste incroyable de voir le bateau disparaitre sous les chutes.

La visite aura durée  6h, plus impressionnante que celle, côté brésilien.

[metaslider id=4304]

Ce soir avec Sandrine  nous fêtons nos 12 ans et nous nous régalons avec notre premier asado argentin agrémente d’un verre de vin évidemment. Un petit Malbec de Mendoza ! L’ambiance en terrasse est assurée par une bande de copines brésiliennes qui dansent et chantent,  ça assure grave. Une mamie de 70 ans met le feu, en se déhanchant sur des rythmes endiablés ! Trop drôle !

Une réponse à “Puerto Iguazu, côté Argentin…”

  1. did dit :

    Après avoir vu assez d’eau, le réconfort d’un asado.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.