Nord de l’Argentine, dans la région de Salta

Finalement on ne restera pas sur Cordoba, on partira directement sur San Carlos de la Paz, car on ne voulait pas se retrouver dans une grande ville. Cordoba étant la 2ème ville après Buenos Aires.

Hélas, pas grand-chose à y faire ! On décidera donc de nous rendre dans le nord de l’argentine, dans la région de Salta, qui a beaucoup la côte auprès des voyageurs et qui nous rapprocherait du désert d’Atacama.

On hésitait à nous rendre à Salta, car on pensait que ça ressemblerait au Sud Lipez que nous avons déjà fait en Bolivie. On voulait plus de dépaysement.

Direction Salta…

A peine arrivés, à Salta, on se rend vite compte que ce qui est joli ce sont les environs de Salta et les fameuses « Quebrada » (gorges). Avec en arrière plan, les cimes enneigées de la Cordillère des Andes. C’est surprenant de voir comment dans un paysage si aride, les rares pluies diluviennes sculptent les montagnes, qui sont finalement très fragiles !

 
previous arrowprevious arrow
next arrownext arrow
Shadow
Slider
Comme d’habitude, même au fin fond de l’Argentine, on a le droit à notre bonne vieille R12 qu’on se sera amusé à voir tout au long de notre périple Argentin ! Et oui, il faut savoir qu’ici, les contrôles techniques ne sont pas obligatoires…Les vieilles bagnoles sont donc présentes à tous les coins de rue !
 Comme dab, après avoir mené notre petite enquête auprès des locaux, on se fera un restaurant typique argentin : le Dona Salta ! Ici les serveurs (ventripotents tel Sergent Garcia !!) sont en tenu de « gaucho » (cowboy argentins !). Au menu : empanadas cuits au feu de bois (les meilleurs qu’on ait mangé depuis le début de notre séjour), suivis par un « ojo de bife jugoso » (faux-filet saignant), le tout arrosé par un petit malbec local ! Elle est pas belle la vie !!
previous arrowprevious arrow
next arrownext arrow
Shadow
Slider
Les jolies églises colorées sont toujours aussi présentes
previous arrowprevious arrow
next arrownext arrow
Shadow
Slider

Dès le lendemain, on s’inscrit à une excursion pour faire la « Quebrada de la Conchas ». Un magnifique paysage de western.

previous arrowprevious arrow
next arrownext arrow
Shadow
Slider

D’ailleurs, un petit clin d’œil à ceux qui ont vu « les nouveaux sauvages », la scène sur le pont, avec les deux tarés en voiture y a été tournée !

Cafayate

Nous terminons par le village de Cafayate, très joli pueblo connu pour son vin, qui a une des vignes les plus hautes du monde. On y fera une dégustation de vin, dont le fameux « Torrontes », dans une des plus anciennes bodegas.

previous arrowprevious arrow
next arrownext arrow
Shadow
Slider
previous arrowprevious arrow
next arrownext arrow
Shadow
Slider

On aura même gouté à une des spécialités du village : une glace au malbec, cépage très répandu ici, importé par les français, original non ?!

On se sent bien à Purmamarca…

Le lendemain, on partira pour le petit village « Purmamarca » situé près de la frontière chilienne (300kms environ). On sera agréablement surpris à la découverte de ce village niché au creux des montagnes colorées. Ici, c’est ambiance western.

 
previous arrowprevious arrow
next arrownext arrow
Shadow
Slider

On se croirait plus en Bolivie qu’en Argentine. On a l’impression d’avoir changé de pays. Les paysages de montagne colorés, des gens typés amérindiens et la cuisine…tout est différent ! Les prix aussi sont beaucoup plus abordables. On trouve des restos moitié moins chers (80 pesos soit 5€) avec concert live pendant le diner.

 
previous arrowprevious arrow
next arrownext arrow
Shadow
Slider

Notre randonnée au travers des montagnes colorées est juste magnifique. On a l’impression d’être à l’intérieur d’une peinture tellement les différentes couleurs resplendissent avec le soleil.

previous arrowprevious arrow
next arrownext arrow
Shadow
Slider

On y fera quelques petits footings, malgré les 2200m d’altitude, tellement le lieu est incroyable.

previous arrowprevious arrow
next arrownext arrow
Shadow
Slider

Au coucher du soleil, on se fera plaisir sur la crête face au village. De là haut, on a une vue inoubliable sur cette palette de couleurs.

previous arrowprevious arrow
next arrownext arrow
Shadow
Slider

Le panorama est impressionnant !

previous arrowprevious arrow
next arrownext arrow
Shadow
Slider

Retrouvailles…

Incroyable surprise au petit déjeuner lorsqu’on retrouve nos amis allemands rencontrés 3 semaines plus tôt à Bariloche, en Patagonie (à 4000kms d’ici !), avec qui on a avait fait la rando du refuge Frey. On est tous les 4 surpris par cette improbable rencontre. Etre dans ce village paumé de 700 habitants, être voisin de chambre dans le même hôtel ! C’est cool car avec juste leur nom, on n’avait pas réussi à se retrouver sur fb. Voilà chose faite !

Très content de se revoir, on va peut-être se retrouver au chili, car nous avons la même idée de rejoindre le désert d’Atacama dans les prochains jours.

Le Chili ne veut pas de nous ?!

On restera plus longtemps que prévu dans ce village. D’une part, parce qu’on s’y sent bien, et d’autre part parce que le « paso de Jama », le passage de la frontière entre l’argentine et le chili, est fermé jusqu’à nouvel ordre à cause des conditions climatiques (2m de neige), alors que nous, à 300kms, on a un gros ciel bleu et plus de 25 degrés ! On  y comprend rien !

Il nous faut trouver un plan B. Peut-être passer par la Bolivie : 5h de bus + une nuit de train + 7h de bus… au lieu de 8h de Purmamarca, ggggrrrrrhhhh !

Salinas grandes

On en profitera pour aller visiter les Salinas Grandes qui se trouvent à 1h de Purmamarca. Rien que le trajet, on s’en prend pleins les yeux. Une route sinueuse serpente à travers les montagnes sculptées par les pluies diluviennes.

Après avoir atteint le col qui se trouve à 4170m d’altitude,  on découvre au loin un désert de sel.

previous arrowprevious arrow
next arrownext arrow
Shadow
Slider

Pour être franc, après le salar d’Uyuni, c’est quand même moins impressionnant. On fait bien sûre quelques photos, c’est joli, mais la magie n’opère pas !

previous arrowprevious arrow
next arrownext arrow
Shadow
Slider

C’est surtout le trajet pour nous y rendre qui nous aura marqué.

previous arrowprevious arrow
next arrownext arrow
Shadow
Slider

Au retour, on se pose pas mal de questions sur la suite du périple, car après des va-et-vient quotidiens entre la gendarmerie, l’office de tourisme et le terminal de bus, personne ne se veut se prononcer et on sent bien qu’en étant dans un village paumé on a peu de solutions. On décide donc de partir pour la ville la plus proche, Jujuy, où on aura peut-être plus de possibilités.

Arrivés à Jujuy, on va être fixé sur notre prochaine étape…roulement de tambours…on nous confirme que la frontière en argentine est bien fermée et qu’en Bolivie c’est le flou total, car elle semble également fermée ! On est malheureusement obligés de redescendre vers le sud  pour passer la frontière à 1200kms de là, au niveau de Mendoza, qui pour l’instant est ouverte.

Pour se balader

Le tour organisé à Cafayate, de Salta.

La rando au-dessus du village de Purmamarca « paseo de los colorados« . A faire si possible au lever du jour, la lumière y est incroyable.

Pour le coucher du soleil, il faut monter sur la crête face au village, de l’autre côté de la route nationale.

Pour dormir

A salta, l’hôtel « nuevo Puesto »

A purmamarca, Hôtel « paseo de los colorados » en haut du village sur le chemin de rando du même nom.

2 réponses à “Nord de l’Argentine, dans la région de Salta”

  1. Did dit :

    Jujuy moi aussi en regardant ces belles images.

  2. Did dit :

    Jujuy moi aussi en regardant ces belles images.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *