L’Amérique du sud et nous…

On doit avouer, qu’on est arrivés en Amérique du Sud, avec quelques aprioris. Après avoir lu 2-3 anecdotes de voyageurs qui se font voler leur appareil photo, piquer leur carte bancaire, leur sac à dos dans les bus…Bref, on s’était préparés mentalement pour avoir quelques déconvenues !!

En démarrant avec la Colombie, on était sur nos gardes, à Bogota, à Medellin…puis ça s’est très vite dissipé vu l’état d’esprit des colombiens, et de leur bienveillance à notre égard !

5 mois plus tard … absolument aucune anecdote à vous raconter sur l’insécurité dans ce continent. On a eu beaucoup de chance peut-être…

En démarrant avec la Colombie, on a directement été plongé dans l’ambiance latine : musique, danse, chanson, câlins, sourires, chaleur…bref la bonne humeur au quotidien ! La joie de vivre tout simplement !

C’était un super pays pour démarrer notre périple et nous mettre dans des conditions de confiance et d’ouverture vers les autres !

Puis le tour du monde est devenu réel quand on est allés à l’aéroport prendre un avion pour Lima et non pour Paris ! Yes, ça continue !

On sera agréablement surpris par Lima et surtout par la gastronomie péruvienne. Rien que d’en parler, on en rêve encore : les ceviches, la variété des desserts !!! La balance a d’ailleurs certainement commencé à pencher du mauvais côté à partir de ce moment-là !

On ne pouvait pas s’empêcher de comparer les péruviens avec les colombiens. Or la mentalité n’est pas la même ! On était donc un peu frustrés de ne pas pouvoir tchatcher comme on aime ! On a trouvé les péruviens sérieux…

Par contre, du fait de leurs racines incas, ils ont une culture et un passé très riche, qu’ils sont fiers de  partager. Le Machu Picchu était un moment inoubliable et a été notre 1er « Wouaahhh » du voyage !

Le partage a continué lorsqu’on a retrouvé notre amie Claire, à Cuzco ! Un temps fort qui paraissait insolite. Se donner rendez-vous à l’autre bout de la planète pour découvrir ensemble la Bolivie sur 2 semaines bien sympathiques ! On passera notre 1ère frontière terrestre tous les 3 !

La communication avec les boliviens n’est pas facile ! Heureusement, Patricia, notre guide de rando à Sucre, et Roberto, notre chauffeur au Salar d’Uyuni nous ont donné une toute autre image de ce peuple plutôt réservé qui vit dans des conditions difficiles ! Hard life !

[one_half padding= »0 1px 0 0″][/one_half][one_half_last padding= »0 0 0 1px »][/one_half_last]

Le salar sera le 2ème waouhhh qui nous scotchera sur place et nous fera prendre conscience de la chance qu’on a de découvrir des lieux aussi magiques ! Grand, grand, grand moment !

Après avoir passé un mois et demi en altitude, on était pas mécontents de sortir les maillots et de boire notre 1ère caïpirinha sur la plage de Copacabana ! On se sentait en vacances plutôt qu’en voyage ! Même si on s’est pris quelques averses ! On était bluffés par la cool attitude des cariocas, très frustrés de ne pas parler portugais, car ça n’a vraiment rien à voir avec l’espagnol. Et avec eux, il y avait un potentiel pour tchatcher…dommage ! Gros craquage sur la ville de Rio, la nature en plein cœur de la ville, le culte du corps, des beaux et des belles à chaque coin de rue … On retrouve le plaisir des gens qui fredonnent des airs connus ou pas ! Là encore, on nous a beaucoup mis en garde, mais on a toujours fait de belles rencontres. La baie de Paraty restera aussi un très beau souvenir !

Puis, c’est avec une certaine appréhension qu’on prend la direction de l’Argentine. Beaucoup d’excitation, car c’est un pays attendu dans notre périple, mais pour lequel on a eu beaucoup de mauvais échos de voyageurs rencontrés sur notre chemin : « tout est cher ! Les argentins sont arrogants et racistes !! » Bref, on appréhendait !  Et bien là, gros gros gros coup de cœur d’Amérique du Sud…et oui, désolée les colombiens, on ne pensait pas pouvoir vous détrôner, mais les argentins ont vraiment un truc ! On a été conquis à tous les niveaux…paysages, gens, bouffe, vin, transport…et oui, on en voit certains qui disent « pourquoi ils ne partent pas s’installer là-bas alors ?! » Et bien c’est compliqué de vivre en argentine, car l’économie est super instable et tu peux te retrouver sans rien du jour au lendemain ! Un Vénézuela bis…c’est bien dommage, car sinon, ce pays avait tout pour nous plaire ! La météo devait être la pire de notre voyage, avec la Nouvelle-Zélande…plus on descendait, plus on nous disait « N’y allez pas !! ». Et c’est finalement sous un ciel bleu qu’on aura visité la Patagonie !

Excepté le fameux trek « Torres del Paine » (côté Chilien) qui restera une grosse déception car il ne sera pas accessible à cause de la météo. On a même poussé jusqu’à Ushuaia, qui n’avait à aucun moment été évoqué entre nous…et c’est finalement là qu’on aura fait les rencontres les plus marquantes. Ce sera notre plus grosse étape d’Amérique Latine. C’est à reculons qu’on partira au Chili. On sait maintenant pourquoi, car c’était la loose ! On était pas du tout au bon endroit. Il faut être au sud ou au nord du chili et la météo nous a empêchée d’y être. Heureusement, Valparaiso aura été une belle ville. L’ile de pâques aura été une belle surprise ! On était pas si enthousiaste d’y aller, mais les 36 heures passées là-bas, ont été  passionnantes ! L’endroit est vraiment mystique et on sent vraiment qu’on est isolés et au bout du monde !

Bref, l’Amérique Latine, comme vous l’aurez compris aura été humainement incroyable !

Sur ce continent-là on vit au jour le jour et la retraite n’est pas du tout un sujet qui semble les préoccuper. Cette insouciance leur permet certainement de vivre plus intensément chaque jour qui passe, même si la vie est carrément plus difficile que chez nous pour la grande majorité d’entre eux ! On espère pouvoir y retourner pour pouvoir explorer un peu plus le Brésil et le sud de la Colombie…A suivre !

Une réponse à “L’Amérique du sud et nous…”

  1. Did dit :

    Un flashback !!! cette histoire est scénarisée comme une série Netflix.
    A vous lire, vos premiers mois de voyage auront été une odyssée homérique latine.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *