Après Chiang Mai…Chiang Rai !!

La visite du temple blanc « Wat Rong Khun »  est déconcertante ! On a pas l’habitude de voir un temple qui se démarque autant des autres ! C’est du délire ! L’artiste ayant comme référence les supers héros tels que Superman, Matrix, les héros des mangas, Freddy…en a sculpté et dessiné un peu partout dans et autour du temple !

previous arrowprevious arrow
next arrownext arrow
Shadow
Slider

Des mains qui sortent de terre et appellent à l’aide à l’entrée, représentent l’enfer. L’artiste « Chalermchai Kositpipat » qui l’a imaginé aurait-il abusé de produits illicites ?! Ce temple a été initié il y a quelques années en l’honneur du roi décédé en 2016. Ils prévoient de le terminer en 2070. ce sera alors un paradis Bouddhique !

previous arrowprevious arrow
next arrownext arrow
Shadow
Slider

La balade dans les plantations de thé est sympa mais la pluie nous oblige à faire demi-tour plus vite que prévue. On avait un joli programme, avec un trek de 3 jours pour découvrir les villages perdues dans la jungle, mais la météo est tellement pourrie qu’on est obligé d’annuler ! Super déçus, car l’objectif de notre halte ici était le trek ! Heureusement, on s’est régalé avec le temple blanc !

previous arrowprevious arrow
next arrownext arrow
Shadow
Slider

On décide donc de s’approcher du Laos, plus tôt que prévu en se dirigeant vers le fameux triangle d’or, qui se trouve à la rencontre de la Birmanie, Thaïlande et le Laos !

previous arrowprevious arrow
next arrownext arrow
Shadow
Slider

Le triangle d’or

Cette région dans les années 60 a été la plus grande productrice mondiale d’opium. Nous irons visiter un musée crée par la maman du roi très engagée et décidée à éradiquer la culture de cette plante en favorisant la culture du café, des noix de macadamia, du maïs pour aider les agriculteurs à passer cette transition.

On apprend que la culture du pavot, qui sont de jolies fleurs au départ, pousse ici à  de 1000m d’altitude/ Contrairement à la Thaïlande, le Laos et la Birmanie continuent d’augmenter la surface de leur production, passant à la 2ème place des pays producteurs, derrière l’Afghanistan. pas de photos de ce musée, car elles sont interdites. Mais c’est un musée très original et interactif utilisant toutes les nouvelles technologies pour nous faire ressentir et comprendre les effets de l’opium sur ses consommateurs et les populations qui en dépendent. Très intéressant !

previous arrowprevious arrow
next arrownext arrow
Shadow
Slider

Passage de la frontière…à nous le Laos !

Sortir de la ville de Chiang Khong est très compliqué pour un touriste qui s’aventure seul, hors tour ! C’est notre cas…On partira dans un taxi local qui nous dépose dans un village où nous espérons trouver un autre taxi pour passer la frontière !

Finalement on négociera avec ce même taxi pour qu’il nous amène à la frontière car le village où il nous dépose est désert et au milieu de nulle part ! pas de bus, pas de tuktuk..que des vaches sur la route !

Après avoir pris un dernier repas thaï, délicieux comme dab, on passe la frontière coté thaï super rapidement, mais une fois passé le pont de l’amitié, on tamponne notre passeport, passe la douane…et là d’un coup, c’est plus compliqué !

previous arrowprevious arrow
next arrownext arrow
Shadow
Slider

[one_half][/one_half][one_half_last][/one_half_last]

Pas de bus, pas de taxis, mais des mini vans à partager. On doit attendre d’être 6 pour partir, or il n’y a absolument personne qui passe cette frontière ! Après 45 mns d’attente, des thaïlandais débarquent !! Youpii !

La 1ère différence qui est assez drôle, c’est que les thaïlandais qui roulent à gauche doivent se mettre à droite au Laos ! Nos derniers bhats thaïlandais se transforment en Kip laotiens…

A peine arrivés à Houay Xai, on organise notre départ vers Luang Prabang en slow boat. 2 jours de descente sur le Mékong…l’aventure commence demain…

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Une réponse à “Après Chiang Mai…Chiang Rai !!”

  1. Did dit :

    Comme disent les toulousains, passer la frontière à Chiang Khong, c’est chiant, con !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *