Akaroa, un petit coin de France…

Situé au Sud de Christchurch, la « Bank’s peninsula » est un endroit magnifique. Hélas, il pleut ! On devine la beauté du paysage entre 2 éclaircies.

previous arrowprevious arrow
next arrownext arrow
Shadow
Slider

Le village d’Akaroa a beaucoup de commerces portant des noms français : Pot pourris, la boucherie du village…même les rues ont des noms français ! Car les 1ers colons, des baleiniers étaient français.

On choisit de dormir au bord de l’eau, près du phare en 1ère ligne.

Encore une nuit douillette, malgré une température fraiche à l’extérieur (8°). Par contre, le lendemain, la neige est attendue.

Après notre rituel quotidien pour s’approvisionner en eau (très souvent  aux rampes de bateau), on trace à la librairie. Et oui, non pas pour dévorer des livres, mais bien pour charger notre ordi, appareil photo et avoir le net gratuit. Car ici en Nouvelle-Zélande, on peut profiter du wifi gratuit dans toutes les librairies sans y rentrer d’ailleurs, en se garant devant. Et il y a des libraires dans le moindre patelin de l’ile ! On est pas les seuls d’ailleurs, bien souvent notre « pinup » a des copines !

Au réveil, on a le droit à la grêle. Alors on en profitera pour faire notre lessive et mettre à jour le blog. Pas le choix, ici on doit systématiquement sécher notre linge dans les laveries vu les températures ! Un joli cappuccino Néo-Zélandais pour nous réchauffer…

On trace à Lebon’s bay qui est réputée pour être très jolie. La route est vertigineuse. On craint de devoir croiser un autre véhicule, car la route étroite et sinueuse est glissante avec la pluie. On y arrive sans embuches. On aura même droit à un rayon de soleil ! On peut enfin aller se balader sur la plage. Ca fait du bien de prendre un bol d’air ! Car avec ce temps on est finalement souvent enfermé…

On prévoyait d’y dormir, mais finalement on décide de reprendre la route, car il n’est que 16h et si on ne roule pas un peu pour chauffer l’habitacle, on risque de cailler dès 18h. Et oui, camping-cariste c’est tout une organisation !!!

On trouvera un endroit pour dormir au bord du lac…avec les moutons comme compagnons ! Il pleut et la t° extérieure se rapproche de 0°. On est encore étonnée de ne pas avoir froid sous la couette. C’est peut-être grâce à notre anti-gel 100% bio-NZ

Une réponse à “Akaroa, un petit coin de France…”

  1. Did dit :

    Et comme disent les campeurs du coin, « il vaut mieux être sous une tôle dans ce petit coin de France que sous une folle en transe au petit coin. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *